/ Annonces

Un an plus tard

On y est, ça fait un an (et quelques jours) que le projet Ourson est lancé. Un an pour comprendre et apprendre, un an pour définir plus clairement ce qu'est ce projet, un an à me faire plaisir pour te faire plaisir.

J'ai testé pas mal de choses, je vais encore tester de nouvelles choses (tu vas voir ça dans quelques lignes) mais avant d'aller plus loin, je voulais te remercier. Voilà. Merci.

Nouveau design

Tu le sais peut-être, je suis designer. Du coup, Ourson me permet de m'exprimer via le design et j'aime tenter de nouvelles choses que je peux difficilement me permettre avec des clients.

Si tu as un œil d'épervier 🦅, tu auras remarqué direct le changement de logo (encore). C'est toujours la tête d'un ourson schématisée mais on est allé une étape plus loin ici, je sais que ça demande de l'imagination pour le voir. "Eh on dirait un oiseau !", "Tu lui mettrais pas des oreilles?", "Ton triangle est pas bien centré dans le cercle 😱",... Autant j'adore ton feedback et j'en tiens compte mais là je dois juste t'avouer que je kiff bien le logo comme il est là avec des formes simples et le biesse détail qui tue : le museau pas centré. Tu vois quand je te disais que je faisais ce que je voulais sans devoir tenir compte d'un client, c'est un exemple très frappant 🤗

Je vais être plus strict dans le traitement des images en passant par Photoshop pour ajouter des filtres de gros taré #instagram 🤳 Les couleurs changent, on vire le vert et violet que j'ai bien aimés mais qui me fatiguent et on passe avec une seule couleur principale plus brute et plus chaude : un rouge orangé de furieux mais utilisé avec parcimonie (Par-Simon-Ie).

Ensuite, parlons typographie. J'ai profité d'Ourson pour jouer avec plusieurs polices 🐓 différentes pendant un an avant de définir clairement une direction. Le logo utilise Avenir, que j'affectionne tout particulièrement et le contenu du site sera en Georgia avec les titres en Lato, une alternative open-source à Avenir ❤️

Des vidéos

Jusque maintenant, Ourson est plutôt passé par l'écrit pour te dire des trucs. Aujourd'hui, j'ai envie de me mettre à la vidéo et au son aussi 🎥 📣 Je veux tester ce genre de média, rentrer dans un logiciel de montage vidéo, éditer du son, brancher mille appareils dans mon ordi et publier tout ça un peu partout.

Dans les prochains jours, il y aura donc une chaîne YouTube 😱 avec des rubriques que je dois encore définir mais une idée serait déjà d'écouter les sorties du vendredi et d'y réagir directement en vidéo. Si t'as d'autres idées, hésite pas !


L'envie d'explorer d'autres territoires que l'écrit vient de deux constats. Le premier c'est qu'on a dans notre poche un téléphone (à la base) qui coûte méga cher et dont on ne fait finalement pas grand chose de productif. Hors, vu que cet outil a tout intégré dedans, il permet de faire plein de choses comme capter du son, prendre des photos, filmer, écrire et mettre des pouces sur les posts d'Ourson. Le deuxième constat, c'est que je passe plus de temps à regarder des vidéos sur YouTube que de lire des articles. Attention, je ne compte pas arrêter d'écrire, j'adore ça. Je veux simplement voir ce que c'est que de produire une vidéo et de mettre sa tête et sa voix sur le web.

Diffusion

Une question que revient sans arrêt est de savoir où poster un truc, quel service utiliser, dois-je payer un post sponsorisé sur Facebook pour que les gens puissent le voir (Facebook a réduit drastiquement la visibilité des posts de pages)...

Après mûre reflexion, j'ai décider de suivre deux principes :

  1. Dépenser le moins d'argent possible
  2. Me salir les mains

Ourson me coûtait 50€ par mois environ. La plus grosse dépense était les frais lié au site qui était publié via Shopify que j'adore mais qui revient à 25€ par mois. En switchant vers Ghost, je supprime totalement ce coût. Ghost est un projet open-source qui permet de publier un blog. Je l'ai installé sur un serveur qu'on utilise au boulot et le site ne me coûte plus rien à part le nom de domaine qui ne représente que quelques euros par an. De plus, je peux inviter mes copain·ine·s à être auteur·e dans le blog.

J'ai aussi décidé de ne plus faire de posts sponsorisés sur Facebook parce que ça prend du temps pour bien le faire et que jusqu'à maintenant, ça n'a pas trop porté ses fruits. Je préfère garder ces petits montants pour m'acheter du café et produire plus de chouette contenu.

En parlant de Facebook, la plateforme est doucement devenue mon principal canal de diffusion et c'est un sale geste qu'ils me font maintenant que je suis presqu'obligé de payer pour que ce que je publie t'atteigne toi ainsi que celles et ceux qui aiment la page. Ma réponse est donc "va te faire mettre, c'est moi qui t'utilise et pas l'inverse". Je continuerai de partager ce que je produis sur Facebook et sur d'autres réseaux sociaux tant que ça me coûte pas un balle. Par contre là où j'investirai du temps, ce sera sur ce site et dans ma liste d'abonné·e·s à la newsletter.

Attends-toi à ce que je te demande de tout cœur de rejoindre la newsletter, c'est là que tu pourras vraiment suivre Ourson. C'est déjà fait ? Super ! Dis à tes ami·e·s de venir aussi 💃

Écriture inclusive

Tu as vu ces petits points qui divises les mots plus haut ? C'est ce qu'on appelle l'écriture inclusive. L'idée c'est de séparer pour rassembler. Purée c'est beau.

Plus sérieusement, on est chacun·e plus touché·e par certaines choses que d'autres. Moi, il y a trois trucs qui m'animent : la macarena, les boulettes et le féminisme. Ce sont les trois sujets qui peuvent me donner envie de tuer d'autres humains.

J'ai pas besoin de t'expliquer en quoi la macarena ou les boulettes c'est hyper important par contre on dirait que le féminisme a encore du chemin à parcourir dans la tête de gros blaireaux, ou blerelles pour inclure tout le monde, pour qu'on se rende compte que c'est un scandale sans nom de ne pas encore être totalement égaux·ales. (Oui, tu viens d'apprendre le nom des blaireaux femelles, tu vois quand je te dis qu'il y a encore du chemin...)


Il y a évidemment beaucoup à faire pour y arriver et écrire de cette façon ce qu'une petite centaine de personnes lit (eh ouai ma gueule) apporte se petite pierre à l'édifice. C'est moins facile à lire et ça peut sembler un détail, mais il y a beaucoup de "détails" dans la lutte féministe et c'est parce qu'on n'y prête pas attention qu'on en est encore là aujourd'hui. Puis si ça te fais chier, pense à moi qui me force à mettre ces points. Tu sais comment on met un point qui flotte au milieu comme ça "·" ? C'est super chaud alors arrête de te plaindre, t'as qu'à lire, toi.

La casquette

J'espère que t'as pas scrollé jusqu'ici direct sans lire le début. Si c'est le cas, claque des mains.

Il y a quelques jours, je t'ai demandé ce que tu étais prêt·e à mettre pour une casquette et aider Ourson financièrement. Ce n'est pas sale. Cette fois, la casquette arrive et je vais t'en dire plus.

Concrètement, si t'es pas au courant, je vais vendre des casquettes Ourson personnalisée. Je dois encore en concevoir le design mais elles seront noires avec des écritures blanches dessus (il m'a fallu deux mois pour arriver à cette décision). Ces écritures seront un extrait des paroles de la chanson que tu voudras. Tu auras donc une casquette unique au monde, sauf si quelqu'un choisi les mêmes paroles. À la limite je peux refuser de lui imprimer sa casquette à condition que t'allonge un peu l'oseille 💰

En parlant de paiement, je vise les 20-25€ en fonction du prix coûtant d'un tel objet et de ce que je veux t'offrir en plus de la casquette. Imagine-toi en train de te balader dans ton quartier avec ça ou d'aller boire un verre avec tes potes qui seront en admiration. Puis donne-moi 20 balles.

Sélection musicale

Concernant les morceaux que je te partage, je me recentre sur la découverte. Tu n'auras donc pas d'Hotel California ou de Money For Nothing, t'as pas besoin de moi pour les avoir en tête juste en lisant leur titre. Par contre je vais te faire découvrir d'excellents petits groupes, des covers et des versions live de morceaux au top.

Tu seras fièr·e de pouvoir dire à tes collègues que ça fait sept ans que t'écoutes Portugal. The Man alors que le reste du pays découvre une chanson de leur huitième album ou expliquer que non, Asaf Avidan est pas un putain de DJ.

Hier, j'ai appris que les trois artistes les plus écoutés en France sont Jul, PNL et Damso. Musicalement, c'est cool pour Damso même si je me suis pas encore fait un avis sur lui. Par contre j'ai un avis très très très, très très, beaucoup, tranché sur Jul (et PNL un peu moins marqué). Quand j'apprends ça, j'ai envie de pleurer. Une vague de désespoir s'empare de moi, je sens mon âme quitter mon corps d'ursidé, je suis profondément déçu par l'humanité. C'est pas à Jul et consorts que j'en veux, c'est bien que des gens apprécient ce genre de merde mais juste pas autant quoi. C'est tôdi les mêmes qu'on dénonce mais bordel c'est vrai ! Les maisons de disque et les radios qui diffusent ça vingt fois par jour sont des criminelles. Ces gens réduisent l'art et la culture à des gros noms qui font des choses très simples, calibrées et mauvaises pour une foule dépourvue de sens critique et sans aucune alternative.


Ourson est un personnage qui a sa façon de s'exprimer. On m'a déjà dit de faire attention à ce que j'écrivais et à ce ton plutôt aggressif, surtout quand un truc est nul. C'est peut-être le bon endroit pour en parler. En tant qu'humain, ou d'ursidé, certains artistes me touchent plus que d'autres. Je peux par contre faire la différence entre un morceau que je n'aime pas parce que je n'ai pas d'affinité avec le genre ou le message et un morceau que je n'aime pas parce que c'est une merde sans nom que des gens dans un bureau ont produit pour se faire un max de thunes sur un public nourri au caca. Mais je ferai gaffe.

La suite

Prochainement dans Ourson...

  1. Casquette que tu vas pouvoir pré-commander
  2. Lancement de la chaîne YouTube
  3. Découverte de rubriques stables
  4. Plus de morceaux à découvrir

En attendant, inscris-toi à la newsletter et n'oublie pas, écouter, c'est voter.

Ourson

© Credits
Image de couverture : Adam Willoughby-Knox

Ourson

Ourson

Je suis Ourson, ou Simon pour les humains, amateur de bonne musique, designer et fondateur de Koalect et amoureux de bières brassées avec amour.

Read More