20, ça devient sérieux

Depuis que j'ai commencé le projet Ourson, je prends mon pied chaque semaine à dénicher des morceaux que tu pourrais aimer.

J'ai envie d'aller plus loin que de partager des chansons en développant un aspect humain dans les newsletters et le site.

Tu l'auras sans doute remarqué mais le monde ne va pas bien. À l'ère de la communication et des réseaux sociaux, on se connait de moins en moins paradoxalement. Je veux faire évoluer Ourson en lui apportant un aspect humain. Il ne s'agirait plus seulement de moi, Cariboo ou Hérisson qui te partagerions notre univers musical mais on te propose d'apprendre à connaître d'autres personnes à travers la musique qu'ils écoutent ou qu'ils produisent.

La musique devient un prétexte pour rencontrer des personnes différentes, rôle qu'elle joue depuis bien longtemps. Cet échange, tu peux donc déjà le retrouver grâce à Hérisson et Cariboo mais aussi maintenant avec Mustang qui rejoint l'équipe ! Notre jukebox de la chanson française te fera découvrir ce qui se fait de mieux dans notre belle langue, faudrait quand même pas tout laisser aux rosbifs hein.

Quoi de neuf ?

Trêve de plaisanterie, je sais que t'es pas là pour éplucher des noix. Tu veux savoir ce qu'on te prépare hein petit curieux que tu es 😇

Le sondage

Tu te souviens, le lien que j'ai posté partout pendant deux semaines qui t'empêchais de dormir ? Ben il a servi à quelque chose ce sondage. Merci de l'avoir rempli d'ailleurs 🙃 J'en retire les observations suivantes :

  • Tu veux du Belge, du nouveau, de l'ancien et un groupe à l'honneur ;
  • Tu souhaites plus d'articles sur l'actu musicale et des trucs belges ainsi que des interviews. Que ce soit avec des pros ou n'importe qui souhaitant dire un truc sur la musique qu'il écoute, ça t'en a rien à foutre, tu veux juste des interviews ;
  • Quand je te dit qu'Ourson me coûte un peu de sous (50€/mois en fonction de mon appétit), tu me conseilles de lancer une campagne de crowdfunding et une boutique en ligne. Ben va falloir suivre maintenant 💰 ;
  • Tu n'as aucune vraie idée de la fréquence à laquelle je devrais publier la newsletter ;
  • Quand je te demande pourquoi tu lis Ourson, j'ai reçu des mots doux qui m'ont touché très fort ❤️ Quoi ? Tu veux des exemples ? Tu veux du croustillants mon coquin ? Ok. Je t'en partage deux. Le premier, c'est un poète le gars : "La musique [...] est la vapeur de l'art. Elle est à la poésie ce que la rêverie est à la pensée, ce que le fluide est au liquide, ce que l'océan des nuées est à l'océan des ondes". Et le deuxième, c'est l'inverse : "Ben parce que". Merci à vous 🤘

La newsletter

Suite à ces réponses, j'ai une meilleure idée de ce qui fonctionne et de comment aborder les choses. Comme tu le liras plus loin, je dois me diversifier et donc revoir un peu la newsletter qui était le centre du projet jusqu'à présent. Pour pouvoir faire ça en gardant un max de qualité, j'ai décidé de revoir la fréquence à une fois toutes les deux semaines.

Attend avant de râler ! T'es susceptible hein purée dis ! Donc je reprends : une newsletter toutes les deux semaines 🗓 À côté de ça, tu auras environ deux morceaux partagés sur la page Facebook par jour et même des articles sur le site 🔥 Alors, on est cool ?

Ta casquette

Alors là, grosse annonce. D'ici quelques jours, je vais te proposer d'acheter ta casquette Ourson. Tu lis bien, je parle bien de ta casquette, pas celle de la cousine de ton voisin. Tu auras une casquette Ourson, unique. Sur la casquette, tu pourras choisir un extrait des paroles d'une des chansons qui est déjà passée dans la newsletter ou éventuellement le site ou le page Facebook 🎩 C'est pas le top ça ?!

Je dois encore travailler avec Dominique d'Impact System, super imprimeur derrière la gare de Namur, sur le design pour que, quand je te montre un prototype, tu sois convaincu et tu me l'achète. Vu qu'on fait du boulot de professionnel et unique, une casquette va me coûter environ 15€. Je dois encore réfléchir au prix mais je pense la vendre minimum 20€ voire 25€ si t'es prêt.e à les mettre pour le bien des petits animaux que tu lis tous les jours.

Je reviens vers toi avec ça prochainement 🐻

Le site web

Vu que la newsletter va être épurée pour faire place au contenu avant tout, il y aura de plus en plus de liens vers le site web ourson.co 🌐 L'instant Cariboo par exemple seront maintenant des articles comme ceux de Hérisson ou prochainement Mustang.

Plutôt que de me contenter de partager une vidéo Youtube sur la page Facebook, j'écrirai aussi des petits articles que je partagerai via la newsletter et les réseaux sociaux. Ne t'inquiète pas, tu auras un récapitulatifs de tous les nouveaux articles dans ta newsletter bimensuelle.

Le site sera l'endroit où tu pourras retrouver des interviews #nouveauté ! On va rapprocher tout le monde grâce à la musique. Tu te demandes ce qu'écoute ton boulanger ? Ou si William Dunker est fan de 2Pac ? Ben avec Ourson tu le sauras 🤓

De plus, ce site web n'est plus un simple site web. C'est aussi une boutique en ligne sur laquelle tu pourra acheter ta casquette directement ✨ Puis si ça marche bien, il y aura peut-être d'autres produits à s'arracher 🤑

Mon ressenti personnel

Depuis le début, je veux faire d'Ourson un projet transparent. Par transparent j'entends un projet où je partage l'envers de décor sans te cacher ce que tu peux pas voir, pas un projet nul et insipide quoi.

Je vais donc me livrer à toi et te dire ce que je me dis au quotidien de ce projet. Parfois je me dis que je pourrais arrêter Ourson. Qui suis-je pour te dire tout ça ? Je m'y connais pas plus que toi au final. Puis à quoi bon, ça changera pas grand chose, personne va mourir si demain il n'y a plus de newsletter. Puis il y a des moments où je partage des trucs mais sans avoir beaucoup de réponses de toi et des autres, ne te méprends pas, je t'en veux pas, je fais pareil avec les projets que je suis (du verbe suivre). Je commence pas à balancer des commentaires sur tout ce qui passe ni à liker chaque article, c'est normal.

À côté de ces pensées, on va boire un verre ensemble et tu me parles d'Ourson, de la dernière vidéo que tu as bien aimée et que tu écoutes tous les jours depuis. Tu me dis que tu aimes bien lire ces mots, que c'est un style qui te plaît et que je dois continuer comme ça. Tu recommandes Ourson à tes ami.e.s parce que tu sais qu'ils.elles aimeront aussi. Puis un jour je reçois une notification d'un.e nouvel.le abonné.e que je ne connais pas du tout et avec qui je n'ai pas d'ami.e en commun. Eh ben ces mots-là, ces partages-là, ces notifications-là, je peux te dire qu'elle relâche une belle dose de dopamine. Assez pour qu'après sept mois à faire ce projet sur le côté, aujourd'hui je ne doute pas que c'est parti pour continuer 💃 Ça me donne l'énergie pour écrire ces mots-ci maintenant, à 22h55 un lundi soir en écoutant Jet, qui fait partie de la 20e newsletter 🎸

Voilà une traduction en mots de ce qui se passe dans ma tête quand je pense à Ourson. Sache que chaque like, chaque partage, chaque petit geste, je le vois et ça m'encourage à te proposer ce que ce contenu au quotidien.

Merci

Je voudrais donc te remercier toi qui est en train de me lire déjà, remercier toutes celles et tous ceux qui ont liké la page Facebook, ceux avec qui je parle d'Ourson et qui me motivent au quotidien par des petites touches anodines mais qui ont leur importance. Merci aux sondé.e.s : Romain, Hélène, Élé, Antoine, P-A (je t'ai reconnu), Max, Thomas, Aymeric, Hélène, Donatienne, Elise, Sidney et les anonymes 💪 Vous m'avez bien aidé là-dessus ! Un merci tout particulier à Mustang, Hérisson et Cariboo pour leur implication dans ce projet et que je prends plaisir à lire au fur et à mesure de leurs publications. Sauf Cariboo qui a déjà du contenu pour une année complète et que je pu découvrir d'une traite. Eh ouai, ça a ses avantages d'être Ourson.

Savoure bien la 20e édition de la newsletter et sois au taquet pour ta casquette, elle va être toute belle 💋

 


Laissez un commentaire