Le Band à Beagle — Muse

Muse

Muse

par Beagle

Bonjour ami du web fan de (bonne) musique !

Pour ma première participation sur Ourson, j’ai choisi un groupe qui n’a pas besoin de moi pour se faire connaître, mais qui occupe une place de choix dans ma discothèque personnelle, j’ai nommé la bande à Bellamy : Muse !

(Et non, il ne s’agit ni de Patricia Kaas ni de Patrick Sébastien, têtes d’affiche des fêtes de Wallonie 2017 à Namur… ll va en falloir du pecket pour digérer ça !)

Mais revenons-en au début des années 90, à notre trio de collégiens originaires de Teignmouth en Angleterre (oui, l’Angleterre, comme le Beagle ! Coincidence ? Je ne crois pas !).

Bien que membres de groupes différents, ils ont fini par se trouver et décident de participer en 1994 à leur premier concours ensemble sous le nom des Rocket Baby Dolls !

Matthew Bellamy au chant et à la guitare, Christopher Wolstenholme à la basse, et Dominic Howard à la batterie.

Bien décidés à se faire remarquer, ils ont fait une prestation assez agressive, terminant même par casser leur matériel sur scène “comme les vrais” !

Mais ça a marché ! Ils ont remporté le concours, changé de nom pour devenir MUSE et ont ensuite enchainés les prestations tout en vivant de petits jobs.

1 an plus tard, en 1995 ils enregistrent leur première démo : “This is a Muse demo” (uniquement dispo en quelques exemplaires sur cassette, tu sais le truc que tu écoutais dans ton Walkman AutoReverse accroché à ta ceinture…) , suivie de 2 EP pour finalement arriver à sortir leur premier album CD en 1999 : “Showbiz”.

Cet album leur permettra d’assurer la première partie des concerts des Foo Fighters et des Red Hot Chili Peppers aux States, excusez du peu !

C’est le début du succès et de l’enchainement des sorties d’albums, en explorant différents styles : rock bien sûr, mais aussi parfois mélancolique, utilisation de plus en plus fréquente de sons électroniques, retour à un son plus heavy avec des riffs bien gras dans leur dernier album Drones, le groupe nous fait voyager dans un univers varié mais toujours avec succès comme le démontre leurs tournées mondiales qui ont été saluées par le public et les critiques !

Voici maintenant ma petite sélection de titres emblématiques du groupe, par ordre chronologique ! Monte le son et profite !

New Born (2001)
https://www.youtube.com/watch?v=qhduQhDqtb4

Starlight et Supermassive Black Hole (2006)
https://www.youtube.com/watch?v=Pgum6OT_VH8
https://www.youtube.com/watch?v=Xsp3_a-PMTw

Uprising (2009)
https://www.youtube.com/watch?v=w8KQmps-Sog

Panic Station (2012)
https://www.youtube.com/watch?v=6uBK5kvakD8

Psycho (2015), que j’ai eu l’occasion de voir en live lors du Drones Tour au Palais 12 en 2016
https://www.youtube.com/watch?v=UqLRqzTp6Rk

Bonus :
Quand Muse reprend Back in Black d’AC/DC et invite sur scène le chanteur du groupe Brian Johnson, c’est forcément que du plaisir ! Ca s’est passé il y a quelques jours au Reading Festival.
https://www.youtube.com/watch?v=-KcQur0KVg4


Il est toujours difficile de choisir quelques titres pour résumer un groupe comme celui-là, donc ne t’arrête pas à la sélection ci-dessus mais laisse toi emporter dans leur univers en écoutant leurs albums, bon temps musical garanti !


Pour terminer, quelques anecdotes à propos du groupe :

  1. Il existe plusieurs versions sur l’origine du nom du groupe, mais la plus récurente est la suivante : un habitant aurait déclaré un jour qu’il devait exister une muse inspirant les jeunes de Teignmouth pour la musique, d’où le choix de “Muse”… Matthew Bellamy a validé ce choix car c’était un nom court, qui se retient facilement, et qui passe bien sur les affiches !
  2. Le groupe déteste la supercherie du playback, ils l’ont fait savoir à plusieurs reprises lors de shows où le playback leur était imposé, soit en faisant exprès d’exagérer leurs mouvements, soit en échangeant carrément leurs places aux instruments !
  3. Un 8ème album studio est en préparation, le premier titre “Dig Down” est sorti récemment !

J’espère que tu as apprécié la lecture, n’hésite pas à laisser un commentaire !

À bientôt,

Beagle

 


Laissez un commentaire